ministere des habous et des affaires islamiques direction des mosquées Mosquées du Maroc
Samedi 20 Safar 1441 / 19 Octobre 2019
Réalisations de la direction

Photos

photos Mosquées du Maroc

Procédures

Conventions

circulaires

Annonces

Il n'y a aucun article à afficher

islamaumaroc

27 juin 2009:45.000 imams bénéficieront de l'opération de mise à niveau dans le cadre du programme de la charte des Oulémas

 Près de 45.000 imams bénéficieront du programme de mise à niveau qui sera lancé le 27 juin pour un coût de 200 millions de DH, a annoncé, jeudi à Rabat, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq.

S'exprimant lors d'un point de presse marquant le lancement de ce programme qui s'inscrit dans le cadre de "la charte des Oulémas", le ministre a souligné que 1.500 encadrants superviseront, dans l'ensemble des communes rurales et urbaines, cette opération sans précédent qui s'assigne pour objectifs de doter les Imams de compétences pour s'acquitter parfaitement de leur mission, de favoriser un encadrement religieux approprié à une société attachée à ses constantes, ses valeurs et à son identité et d'adapter cet encadrement à un public nouveau plus exigeant.
Le ministre a affirmé que ce programme global et continu est obligatoire pour l'ensemble des Imams, sachant qu'il constituera par excellence une rencontre de communication spirituelle, plus qu'une simple formation, puisqu'elle est destinée à appréhender le cadre rituel et institutionnel au sein duquel Âœuvrent les Imams.
Le ministre a mis l'accent sur l'amélioration des conditions matérielles des Imams, rappelant qu'une enveloppe budgétaire additionnelle d'un montant de 250 millions de dh a été allouée à partir de janvier 2009 et vient s'ajouter aux 150 millions de DH consacrés aux imams.
Les mesures d'accompagnement de la gestion de la chose religieuse visent l'amélioration des conditions matérielles des Imams et l'entretien des mosquées, a-t-il ajouté.
Les rencontres préparatoires s'inscrivant dans le cadre de ce programme seront lancées le 27 juin dans 1.500 centres de formation sous la supervision du conseil supérieur des oulémas au sein des mosquées et se poursuivront dans toutes les régions du Royaume à raison de deux rencontres par mois (le premier et le troisième samedi de chaque mois).
Ce programme intervient en application des Hautes Instructions royales énoncées dans le discours du 27 septembre 2008 à Tétouan et du message royal adressé à la première session ordinaire au titre de l'année 2009 du Conseil supérieur des Oulémas de Rabat, dans lequel SM le Roi Mohammed VI avait donné le coup d'envoi de l'application de la charte des Oulémas à travers le programme de mise à niveau des imams des mosquées.
A cette occasion, le secrétaire général du Conseil supérieur des Oulémas, M. Mohammed Yessef a donné un aperçu sur ce programme axé sur les constantes de la nation, à savoir entre autres, le rite des adeptes de la sounna et de la communauté, la foi achâarie, le rite malékite, le souffisme sounni et les attributions des imams et les fonctions religieuses, d'enseignement et sociales de la mosquée.

********************************
10 juillet 2009:SM le Roi adresse un message aux participants à la 2ème rencontre mondiale Sidi Chiker des adeptes du soufisme
SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, a adressé un message aux participants à la 2ème édition des rencontres mondiales Sidi Chiker des adeptes du Soufisme, placée sous le Haut Patronage du Souverain, dont les travaux se sont ouverts vendredi au Palais des congrès à Marrakech.
Voici par ailleurs le texte de ce message, dont lecture a été donnée par M. Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques.
"Louange à Dieu
Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons

Eminences,
Mesdames, Messieurs,

La tenue, sous Notre Haut Patronage, de la deuxième édition des rencontres mondiales Sidi Chiker, témoigne de tout l'intérêt que Nous attachons à ces rassemblements soufis qui constituent de véritables centres de rayonnement spirituel et d'essor civilisationnel. Ceci est d'autant plus vrai que le Maroc qui en a posé les jalons n'a eu de cesse d'en perpétuer la tradition tout au long de son histoire millénaire.
Il Nous est, donc, agréable de Vous souhaiter la bienvenue au Royaume du Maroc, dont vous saisissez l'apport considérable jamais démenti au fil des siècles à la sauvegarde du patrimoine spirituel de l'Islam, ainsi qu'à l'ancrage des valeurs de sagesse et de foi propres à notre religion.
Cette œuvre a été rendue possible grâce à la conception et la mise en œuvre de méthodes d'éducation spirituelle, attribuées aux saints hommes de ce pays qui, de tout temps, ont vu les lumières de leurs enseignements édifiants s'étendre, au passé comme au présent, aux différents continents et aux divers pays du monde et se déployer au bénéfice de tous les hommes.
Vous n'ignorez pas non plus qu'il a toujours existé, dans cette contrée paisible, une belle symbiose entre la Commanderie des Croyants et les confréries soufies, et ce, dans le but de protéger la foi sunnite du pays et d'en préserver les choix doctrinaux.
Ce sont des rencontres bénies du Seigneur, dont Nous parrainons aujourd'hui l'organisation en Notre qualité d'Amir Al-Mouminine et de Protecteur de la foi et de la communauté des fidèles, ayant à cœur de préserver les attributs de la Oumma, en l'occurrence les constantes qu'elle s'est forgées en matière de foi, de rite et de conduite, ainsi que l'idéal de juste milieu dont elle a choisi de faire un principe fondateur de sa doctrine religieuse.
C'est précisément à cet idéal qu'elle doit d'avoir perpétué son équilibre et sa stabilité, d'avoir répandu les lumières de sa foi sur le reste du monde et d'avoir connu ses heures de gloire grâce aux vertus de la science et du labeur.
C'est de là que vient Notre grand souci de faire en sorte que ces rencontres se renouvellent et se perpétuent dans le droit fil de la tradition instaurée par Nos Glorieux Ancêtres, les Sultans et Monarques Alaouites chérifiens, lesquels veillaient sur les intérêts de la collectivité en s'attachant à tisser des liens exempts de tout intérêt avec les saints hommes de la Oumma.
Si aspirer à la rencontre des hommes de bien et de vertu constitue un moyen sûr pour accéder à la récompense suprême et accomplir son propre salut, le fait d'invoquer Dieu et de deviser de questions religieuses a, quant à lui, pour vertu de revivifier l'âme et d'éclairer la raison.
Depuis que le Royaume du Maroc a été gagné par les lumières de la foi, sa bienveillante sollicitude ne s'est jamais démentie envers cette communauté d'hommes engagés dans la quête de la foi suprême (Ihssane) et dévoués à la poursuite de leur démarche spirituelle exempte de tout dessein personnel et de toute considération matérielle.
Sincères dans leur attachement à la Sunna du Prophète, leurs cœurs vibrent de l'amour du Seigneur sans jamais se départir de la parole de Notre Ancêtre le Prophète Elu, paix et prière sur lui, qui décrète: "ô vous hommes, Votre Dieu est unique, votre ascendant est unique, vous êtes les descendants d'Adam qui, lui, a été créé de terre".
Ces hommes qui agissaient en conformité avec la tradition du Prophète, posèrent les jalons d'une méthode novatrice (tariqua) en matière d'éducation morale. Guidés par leur parfaite connaissance de l'unicité de Dieu et de leur foi en Lui, ils s'appliquèrent à emprunter les voies de la dévotion et veillèrent à ce que leurs moindres faits et gestes soient constamment motivés par le seul amour sincère de Dieu.
Leur éthique morale et leur conduite désintéressée leur permirent de faire l'expérience mystique d'une liberté réelle et de voir leur âme tendre vers une ascension spirituelle et transcender toutes sortes d'égoïsme ou de soumission.
Une fois franchi ce stade avancé de piété vis-à-vis du Créateur, les soufis appelèrent de leurs vœux le concours de tous pour servir cette fois-ci la création-œuvre du Seigneur. Leur sens de la fraternité humaine les inclina à vouloir le bien d'autrui, à se montrer charitables et empathiques envers leurs semblables, à leur dispenser leurs enseignements judicieux et à les guider sur la voie du salut. lls laissèrent aussi s'exprimer leur propension naturelle à venir en aide aux personnes en détresse et à recommander aux hommes de se montrer solidaires les uns des autres et à s'entraider face l'adversité.

Eminences,
Mesdames, Messieurs,
Vous savez parfaitement que le monde d'aujourd'hui - eu égard aux défis qu'il pose à l'humanité, notamment les difficultés majeures auxquelles se trouvent confrontés les musulmans - vous interpelle sur plus d'une question et attend de vous que vous vous employiez énergiquement à y apporter des réponses appropriées. Vous y êtes d'autant plus engagés que votre profession de foi a toujours été de dire que le soufi s'accommode nécessairement des particularités de son temps.
Nous sommes persuadé quant à votre capacité à faire de ce rassemblement périodique béni une occasion idoine pour poser les jalons d'une nouvelle approche et faire ainsi valoir la sagesse et la science qui sont les vô tres afin de conduire l'humanité à bon port en la prémunissant des menaces qui la guettent, lui permettant ainsi de vivre dans la vertu et la paix et de louanger le Seigneur pour les bienfaits qu'Il lui prodigue.
Le soufisme marocain a vu naître en son sein bon nombre d'hommes pieux ayant à cœur de réformer le monde autour d'eux et possédant une parfaite connaissance des spécificités de leurs époques respectives.
Leurs traces sont là pour témoigner de la manière pondérée avec laquelle ils saisirent la portée de l'Islam qui prô ne l'amour et la fraternité. Outre la capacité à mettre le doigt sur les racines du mal et à prescrire les bons remèdes, leur grande perspicacité les aidait à discerner le moyen d'agir chaque fois que l'intérêt de la communauté était en jeu.
Par ailleurs, les soufis s'attachèrent en tout temps et en tout lieu à montrer aux gens comment faire pour redresser leurs affaires et améliorer leur condition et les incitèrent à se prendre d'amour pour leur Créateur et à se montrer secourables et indulgents les uns envers les autres. Outre le devoir de demander des comptes à soi-même et de réfréner ses propres pulsions et envies, ils leur recommandèrent de se conformer aux commandements divins et de tendre à observer les obligations les plus strictes et les plus exaltantes.
Dans cette démarche pédagogique, ils étaient constamment guidés par l'intime conviction que les biens terrestres sont périssables, et sincèrement attachés à s'amender par un travail sur soi-même, outre la volonté de s'élever moralement et de permettre à leurs âmes de vivre l'expérience de la transcendance mystique. Ils suivirent en cela bien des voies qui, nonobstant la diversité de leurs méthodes respectives, tendirent toutes vers les mêmes finalités.
Eminences
Mesdames, Messieurs,
Le rendez-vous que vous vous êtes donné au Royaume du Maroc, précisément au mausolée de Sidi Chiker, -lieu doté d'une réelle charge symbolique- sera l'occasion de consolider les liens qui vous unissent, de revivifier en soi le sens de ces nobles valeurs et de renouveler votre attachement à la promotion des idéaux sublimes qui sont les vô tres.
La communauté des hommes ressent aujourd'hui la nécessité impérieuse de voir renaître toute la noblesse de ces vertus humaines, en l'occurrence la volonté de se connaître et de se montrer tolérants et compatissants les uns envers les autres et le souci de se conseiller mutuellement et de s'entraider pour répandre le bien autour de soi et se livrer à une véritable émulation en la matière. A cela s'ajoutent le désir ardent de tendre vers les desseins sublimes et la propension sincère à vouloir accéder au bien suprême, que ce soit dans le monde d'ici-bas ou dans l'au-delà.
Puisse Dieu bénir votre rencontre et guider vos pas sur les traces louables de vos pieux ancêtres. Fasse-t-Il aussi que la Oumma soit comblée, par votre entremise, de tous les bienfaits auxquels elle aspire, et que Notre Royaume continue de vivre dans la quiétude, la paix, l'unité et la concorde.
Prions également le Tout-Puissant pour qu'Il nous montre le chemin à suivre afin d'accomplir les bonnes actions qu'Il agrée, d'œuvrer au bien-être de la communauté et de réaliser ce qu'il y a de mieux pour cette terre.
"Et quiconque soumet son être à Dieu, tout en étant bienfaisant, s'accroche réellement au lien le plus ferme. La fin de toute chose appartient à Dieu". Véridique est la parole de Dieu.
Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh"

Voir aussi

Salon international de l'édition et du livre: Programme des activités culturelles du Ministère des Habous et des Affaires Islamiques

Questions orales au parlement sur le pèlerinage, les imams africains, les mosquées et les habous

Décisions de la Commission Royale chargée du pèlerinage

Tirage au sort du pèlerinage des imams et mouaddhins 1435 H

Hajj 1436: Début de l'opération du tirage au sort

SM le Roi pose la première pierre d'un complexe culturel et administratif des Habous à Salé

Distribution des membres de la délégation religieuse envoyée en Europe, en Amérique et en Afrique

SM le Roi autorise l'ouverture aux fidèles de 28 mosquées qui seront prêtes avant ou pendant le mois de Ramadan (ministère)

Le premier Rajab 1434, dimanche 12 mai 2013

1er Joumada I 1434 correspond au mercredi 13 mars 2013.

Hajj 1435/2014 : L'opération d'inscription des pèlerins du 18 au 29 mars 2013.

Mardi 12 février 2013 est le 1er Rabiî II 1434

Plus d'articles

facebook twitter youtube