ministere des habous et des affaires islamiques direction des mosquées Mosquées du Maroc
Mercredi 17 Safar 1441 / 16 Octobre 2019
Réalisations de la direction

Photos

photos Mosquées du Maroc

Procédures

Conventions

circulaires

Annonces

Il n'y a aucun article à afficher

islamaumaroc

Règles générales

  • Les mosquées sont ouvertes une demi-heure avant le début du temps canonique fixé pour chaque prière rituelle, excepté le vendredi où elles ouvrent deux heures avant le début du temps de l’office collectif. Elles ferment un quart d’heure après l’accomplissement de chaque prière rituelle, sauf celle du fajr, où elles restent ouvertes jusqu’au lever du soleil, et celle du maghrib, où elles restent ouvertes jusqu’au ‘ishâ’.
  • Pendant le mois du ramadan, les délégations provinciales des Habous et des Affaires islamiques fixent les horaires d’ouverture et de fermeture des mosquées, de manière à permettre l’accomplissement du culte dans les différentes provinces du royaume.
  • Les hauts-parleurs externes des mosquées sont réglés de façon à ne pas nuire à la tranquillité des riverains. Ils s’utilisent dans les cas suivants :
    • Lors de l’adhân ; pour celui du fajr, le son en est diminué au minimum et tout particulièrement dans les mosquées proches des hôpitaux et des résidences de non-musulmans ;
    • Pour permettre l’accomplissement de l’office du vendredi, en cas de nécessité, et l’accomplissement de la prière des deux fêtes ;
    • Dans certains cas autorisés par le ministère.
      • Les hauts-parleurs internes sont utilisés parallèlement à l’accomplissement du culte dans une mosquée, ou en cas d’organisation d’une activité culturelle, sociale ou éducative, en accord avec les délégations provinciales des Habous et des Affaires islamiques.
    • Il est interdit d’enregistrer et de filmer les cours et conférences organisées dans les mosquées, exception faite des programmes autorisés par le ministère.
    • Des tableaux d’affichages doivent être placés à l’entrée des mosquées. Ils sont réservés aux diverses informations publiées par le ministère. Il est licite d’y apposer d’autres annonces, mais avec l’autorisation écrite du ministère.
    • Il est interdit de distribuer, dans les mosquées, des exemplaires du Coran, des livres, des bandes magnétiques ou toute autre publication, sans autorisation du ministère.
    • Il est interdit de profiter de l’affluence du public dans les mosquées pour les inciter à quelque agissement que ce soit. Il est pareillement interdit de les réunir dans un lieu à l’extérieur de la mosquée, ou de profiter de leur attroupement au sortir des mosquées pour une entreprise quelconque.
    • L’imam se contentera de diriger les fidèles en ce qui concerne les règles et normes juridico-religieuses élémentaires de l’islam. Il s’engage à ne pas émettre de fatwas portant sur les affaires publiques du pays. Quant aux fidèles demandeurs de fatwas, il lui incombe de les diriger vers le Conseil local des oulémas le plus proche ;
    • Toute personne chargée d’une activité religieuse dans la mosquée doit respecter les consignes suivantes :
    • Exécuter sa tâche conformément aux engagements qui la lient au ministère et aux textes législatifs relatifs aux activités religieuses ;
    • Respecter les directives ministérielles et les lois relative aux lieux de cultes ;
    • Etre présent dans la mosquée au moins une demi-heure avant le début du temps canonique de la prière rituelle ;
  • L’accès au minbar et la prise de parole devant public ne sont autorisés qu’aux imams ou aux particuliers ayant reçu l’autorisation du ministère.
  • Il est interdit d’utiliser des appareils bruyants susceptibles de perturber la tranquillité des fidèles en oraison, à moins de justifier d’une autorisation du ministère.
  • Il est interdit de fumer à l’intérieur de la mosquée ou de ses dépendances ;
  • La mendicité est interdite à l’intérieur de la mosquée ou dans ses dépendances.

 

  Les oratoires[1]

     Il n’est permis de créer des nouveaux oratoires pour les deux fêtes, dans les localités urbaines ou rurales, que sur autorisation du ministère.



[1] Aire de prière aménagée pour la prière des deux fêtes religieuses (N. d. T.)

 

Voir aussi

Formation et mise à niveau des Imams

Amélioration des conditions des préposés religieux

541 millions de dh alloués à l'amélioration de la situation des imams des mosquées

M. Toufiq : 78 millions de Dh de l'enveloppe budgétaire sont alloués aux imams des mosquées et à leurs ayants droit

Plus d'articles

facebook twitter youtube