islamaumaroc

La gestion des affaires religieuses et la prise en compte de l’environnement international

L’évolution du monde et l’interaction entre les cultures ont contraint les musulmans, au cours de leur histoire, à vivre au sein d’une communauté humaine et d’un environnement international régi par des règles de coexistence pacifique. Cette situation leur a dicté une attitude de sagesse clairvoyante en matière de rapports interétatiques, ainsi qu’une prise en considération des mutations et des lois internationales, lorsque celles-ci ne sont pas en contradiction avec les normes de la sharî‘a.

Elle nous oblige par ailleurs à protéger les droits d’autrui. Dieu nous fait un devoir strict d’y veiller, interdit à tout musulman de les violer, c.-à-d. de porter atteinte à la sécurité des personnes, de leurs biens ou à leur honneur. Bien plus, le Très-Haut nous impose d’entretenir avec autrui des rapports de bon voisinage et de respecter les pactes et les engagements conclus. De ce fait, il n’est pas permis d’attaquer les croyances différentes par les injures, le dénigrement ou les propos blessants, conformément au verset suivant :

« N’insultez pas, croyants, ceux qui adressentleurs vœux aux pseudo-divinités. En insensés qu’ils sont, ilspourraient, par dépit, blasphémer le nom de Dieu. Nous parons ainsi d’attraits flatteurs, aux yeux de chaque nation, son propre comportement. Puis une fois de retour à Dieu, les humains seront informés de leurs œuvres passées »(Cor. VI (al-An‘âm), 108).

Il importe à ce propos de tenir compte des excellents principes rappelés ci-dessous :

Voir aussi

Conclusions pratiques

Les droits de l’homme dans le cadre islamique

Prendre en considération la dignité accordée à l’homme par le Créateur

Eviter les questions embarrassantes génératrices de discorde

S’attacher à une voie médiane et condamner toute espèce de fanatisme

L’islam fructifie dans le cadre du dialogue et de la coexistence paisible

Respecter la foi jurée

Plus d'articles

facebook twitter youtube