islamaumaroc

Les atteintes à l’ordre dans les mosquées

Le désordre dans les mosquées est parfois provoqué par des voix qui appellent à suivre des pratiques contraires la doctrine ash‘arite, au rite malikite ou à la tradition en usage au Maroc. Il peut aussi succéder à des sermons ou des exhortations qui abordent des thèmes sensibles, générateurs de zizanie parmi les fidèles et susceptibles de porter atteinte à l’ordre public ou d’exciter à la révolte et d’inciter à se séparer de la communauté.
 
Quant aux sujets perturbateurs, ce peut être :
• Un individu ignorant des valeurs immuables de la nation, et qu’il faut donc instruire ;
• Un fanatique de certaines doctrines (madhâhib) ; il faut donc l’empêcher d’utiliser l’espace de la mosquée pour y faire de la propagande ; 
• Un adepte du kharidjisme, aux yeux duquel l’état [actuel] est illégitime par nature ou n’a aucun rapport avec la mosquée ; celle-ci n’a par conséquent nul droit, selon lui, de se livrer à des activités ou à une direction religieuses ;
• Un fauteur de troubles (fattân) qui aime à afficher son esprit de contradiction ;
• Un individu qui fait de la propagande pour sa secte (tâ’ifa) ou son parti, et exploite à cette fin la mosquée d’une manière ou d’une autre ;
• Un esprit faux qui exploite les points de divergence [entre écoles] sur des détails de la religion, avec le dessein de s’attaquer aux valeurs immuables de la nation ; 
• Un personnage décrit comme un agitateur et un détracteur des valeurs immuables de la nation ne peut en aucun cas être imam, prédicateur ou responsable religieux ;
 
Si l’individu concerné fait partie des fidèles qui fréquentent assidûment la mosquée, il est nécessaire de l’avertir et de l’instruire. S’il a des notions de science religieuse, on lui fera entendre raison dans le cadre d’une discussion sereine avec des oulémas. Mais si, malgré tout cela, il persiste et signe, il se verra interdire tout acte de nature à perturber l’ordre de la mosquée.
 
 
Voir aussi

Les atteintes à l’ordre dans les mosquées

Résumé des règles destinées aux responsables religieux

Plus d'articles

facebook twitter youtube