islamaumaroc

Conclusions pratiques

Sur le plan pratique, le rôle social de l’imam peut être récapitulé comme suit. Il s’agit de :

  • Nouer des liens spirituels et renforcer les relations entre les fidèles, ce qui exige de s’intéresser à leurs problèmes, de demander des nouvelles des absents, de rendre visite aux malades, de venir en aide aux nécessiteux, d’alléger leurs peines, de partager leurs soucis et d’invoquer Dieu en leur faveur ;
  • Prendre des initiatives efficaces pour réconcilier les époux ou les proches d’une même famille en désaccord, les amis brouillés, les tribus et les familles en conflit. Il faut constituer à cette fin une commission, issue d’habitants du quartier bons et vertueux, réputés pour leur piété et leur conscience (wara‘), en vue de trouver un arrangement entre les parties et de rétablir entre elles des relations normales ;
  • Inciter les hommes de bonne volonté à pratiquer la charité, à secourir les êtres vulnérables, à prendre en charge des orphelins, à héberger, éduquer, instruire, et soutenir financièrement les enfants sans domicile ;
  • Encourager les médecins, les pharmaciens et autres praticiens à participer aux œuvres de bienfaisance et à assumer financièrement, dans le cadre de leurs fonctions et en coordination avec leurs confrères, des actions bénévoles au profit de malades nécessiteux ou miséreux, incapables de faire face au coût des traitements médicaux ;
  • Constituer, en coordination avec le Conseil des oulémas et la Délégation des Habous et des Affaires islamiques, des équipes de prédicateurs avertis chargés de s’enquérir de l’état des détenus, en vue de contribuer à leur réadaptation psychologique et leur réinsertion sociale ;
  • Diriger un ensemble d’activité sociales et philanthropiques, sous l’égide du Conseil des oulémas, au profit des institutions charitables et des hospices pour vieillards ;
  • Inciter les personnes charitables à soutenir les plus démunis lors des célébrations religieuses ou nationales, par diverses manifestations de bonté, comme distribuer les viandes d’animaux rituellement sacrifiés, des vêtements ou des fournitures scolaires aux enfants pour la rentrée des classes.
Voir aussi

Conclusions pratiques

Les directives du Commandeur des croyants adressées aux oulémas

Le rôle social de l’imam et du sermonnaire

Conclusions pratiques

La correction de la tenue vestimentaire

Posséder la technique oratoire

l’unité de thème et d’idée

La brièveté et la concision

Les règles techniques

La sincérité du service envers Dieu

Un discours positif qui bannit le nihilisme

Prendre en compte les niveaux d’instruction et les savoirs de spécialité

Plus d'articles

facebook twitter youtube