islamaumaroc

Prière du vendredi à la mosquée Youssef Ibn Tachfine à Fès

 

SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu l'assiste, a accompli la prière du vendredi 12 avril 2013 à la mosquée Youssef Ibn Tachfine à Fès.

Dans son prêche, l'imam a tenu d'abord à affirmer que les crédos de la foi en Dieu et en son Prophète impliquent pour le croyant d'être imbu de la certitude que sa fortune et les biens dont il jouit sont le fait de l'Omnipotence de Dieu et que c'est la seule volonté de Dieu qui lui permet d'en disposer.

C'est pourquoi, a-t-il ajouté, tout être humain doit disposer de son argent, tel un mandataire agissant selon la volonté de son mandant qui lui en a confié la gestion.

De la sorte, le croyant aura illustré l'adoration de Dieu dans ses dimensions les plus concrètes, a poursuivi l'imam, tel que cela doit se manifester non seulement dans l'accomplissement des obligations cultuelles comme la Zakat (aumône légale), le pèlerinage et le jeûne, mais aussi dans les relations transactionnelles avec autrui qui doivent être respectueuses de ce qui est permis et de ce qui est prohibé.

Ainsi ,a expliqué l'imam, le volet relationnel de l'individu avec sa communauté et avec les tiers (à savoir son style de vie, ses activités professionnelles, ses sources de subsistance etc...) n'est pas déconnecté du volet cultuel qui concerne le rapport direct à Dieu. Dans le registre transactionnel, a fait observer l'imam, la règle consacrée dans le fikh, est que tout est permis à moins d'une prescription explicite de la charia, d'où une grande marge de liberté laissée à l'homme pour s'adonner à toutes sortes d'activités et de prospecter les divers voies et moyens pour la mise en valeur des ressources matérielles et du potentiel de créativité et d'innovation, pour tendre vers le bien- être, la quiétude et la prospérité des individus et de la collectivité.

En se référant à des verstes du Saint Coran, qui rappellent la mission dont l'homme est investi sur terre, l'imam a souligné que cette mission implique pour l'homme d'agir à bon escient dans sa gestion des biens pécuniaires, en se gardant de succomber à la cupidité et la convoitise et en évitant de se pénétrer du sentiment trompeur de puissance arrogante.

Dans la relation à l'argent , a indiqué l'imam , l'islam prône la mesure et l'équilibre en réalisant une parfaite harmonie entre l'instinct de possession inné à l'homme et les impératifs tenant à la vie sociale. Ce faisant, l'islam a veillé, à côté de la garantie de la propriété privée, à édicter des droits sociaux qui sont d'une grande importance pour le maintien de la cohésion de la société. En cela, a-t-il poursuivi, l'islam se distingue des idéologies positivistes qui, soit consacrent inconditionnellement la propriété privée, soit décrètent sans ambages le règne de la propriété collective, sans le moindre égard pour les dispositions naturelles de l'homme dont l'instinct de propriété est l'un des catalyseurs de son action.

La religion musulmane prône ainsi le juste milieu dans la relation à la propriété, en ce sens que le droit de propriété est conditionné par un certain nombre de principes, en premier lieu l'impératif d'en user selon les finalités de la charia, d'où la prohibition d'un certain nombre de pratiques tels que le monopole, la fraude , le dol etc ... La dimension sociale des prescriptions de la charia apparait notamment à travers la latitude donnée au détenteur de l'autorité d'intervenir d'office pour protéger les intérêts de la communauté, à charge pour celle-ci de s'inscrire dans la logique du bien- être collectif qui, seul, guide l'action de l'autorité légitime.

A la fin de son prêche, l'imam a élevé des prières au Tout-Puissant d'accorder succès et soutien à SM. le Roi, Amir Al Mouminine, protecteur du culte et de la religion, et de combler le Souverain en les personnes de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid et de l'ensemble des membres de l'illustre Famille royale. Il a également prié Dieu d'avoir en Sa sainte miséricorde feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II, et de les accueillir dans Son vaste paradis .

 
Voir aussi

SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Adha à la mosquée Hassan II à Tétouan et reçoit les vœux en cette heureuse occasion

SM le Roi, Amir Al-Mouminine, préside à Tétouan la cérémonie d'allégeance

SM le Roi préside à Tanger une réception à l'occasion de la Fête du Trône

SM le Roi, Amir Al-Mouminine, reçoit la délégation officielle devant se rendre aux Lieux Saints de l'Islam pour le pèlerinage

SM le Roi, Amir Al Mouminine, adresse un message aux pèlerins à l'occasion du départ du premier contingent vers les Lieux Saints

Activités d'Amir Al Mouminine Sa Majesté Le Roi Mohammed VI

SM le Roi accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr et reçoit les vœux en cette heureuse occasion

SM le Roi, Amir Al-Mouminine, préside à Rabat une veillée religieuse en commémoration de Laylat Al-Qadr bénie

SM le Roi, Amir Al Mouminine, préside à Rabat la septième causerie religieuse du mois de Ramadan

SM le Roi, Amir Al-Mouminine, remet le Prix Mohammed VI aux lauréats du programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées dans sa catégorie masculine au titre de 2017/2018

SM le Roi, Amir Al Mouminine, accomplit la prière du Vendredi à la mosquée Assalam à Salé

SM le Roi, Amir Al Mouminine, préside la sixième causerie religieuse du mois de Ramadan

Plus d'articles

Commanderie des Croyants

SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Adha à la mosquée Hassan II à Tétouan et reçoit les vœux en cette heureuse occasion

Ministère

facebook twitter youtube